Microsoft Surface RT: test

Publié le:

Nous passons en revue la Microsoft Surface RT, la première tablette hybride du créateur de Windows

La Surface RT est la première incursion de Microsoft dans le monde des tablettes et du hardware informatique. L'enjeu est donc de taille pour le géant, qui espère clairement rivaliser avec l'iPad d'Apple.

La Surface arbore un affichage 10,6 pouces, fonctionne sous Windows RT (la version de Windows 8 spécialement conçue pour les processeurs ARM) et utilise un processeur quad core Nvidia Tegra 3

Le modèle 32 Go vous coûtera 449 € (sans le clavier Touch Cover), et il vous faudra débourser environ 650 € pour la version 64 Go. Toutes les versions sont équipées d'un port MicroSD

Conception

Le design est l'un des points forts de la Surface. Microsoft réussit en effet à proposer quelque chose de différent et d'intéressant, ce qui n'est pas forcément aisé sur ce marché. La tablette est unique, tout en restant assez familière pour ne pas décourager les acheteurs.

Les formes angulaires et nettes de la Surface font très propres et modernes, en particulier les bords profilés qui rétrécissent vers le panneau arrière. La lunette autour de l'écran est bien centrée et fine comparé à d'autres tablettes, tout en restant assez épaisse pour ne pas compromettre la prise en main

La qualité de construction est tout aussi excellente, l'ajustement et la finition sont impressionnants et nous adorons la béquille intégrée qui se fond avec le panneau arrière.

L'analogie de Microsoft avec une portière de voiture est pertinente, puisque vous avez la juste mesure de poids et de résistance. Notons tout de même que la pub TV est légèrement inexacte: le clic de fermeture n'est pas aussi clinquant que Microsoft veut nous faire croire!

Les matériaux utilisés sont plutôt intéressants, puisqu'il s'agit d'un alliage de magnésium fondu, le VaporMg. L'alliage est similaire à de l'aluminium, tout en étant beaucoup plus léger. Bien sûr, le résultat est plus satisfaisant qu'avec des matériaux plastiques, mais nous avons tout de même été un peu déçus. Disons que nous nous attendions à quelque chose de plus impressionnant, puisque Microsoft avait comparé les finitions à celles de montres de sport.

Bien sûr, nous ne pouvions pas parler de la Surface RT sans mentionner les housses / claviers amovibles tellement inhérentes au design de Microsoft.

La version la moins chère est la Touch Cover. C'est aussi la plus mince des deux. Elle existe en différentes couleurs et est faite de matériau légèrement caoutchouteux au fini mat. Les touches sont tactiles, mais ne s'enfoncent pas comme avec un clavier classique. L'utilisation est plus simple que sur un clavier numérique, sans toutefois approcher la qualité d'un "vrai" clavier. Vous ferez de nombreuses fautes de frappes, surtout au début.

Le Type Cover, quant à lui, est quasiment aussi bon qu'un vrai clavier. Il est aussi plus cher, évidemment, et un peu plus épais. Ce clavier est beaucoup plus simple et satisfaisant à utiliser.

Le poids de la Surface RT pourra poser problème à certains utilisateurs. Avec ses 680 grammes, l'appareil n'est pas exactement léger. C'est d'ailleurs pour cela (du moins en partie) que Microsoft a ajouté une béquille. On dirait presque que la Surface a été conçue pour être utilisée en mode "desktop". Ironiquement, il n'est pas très facile de la poser sur vos cuisses pour l'utiliser

Le connecteur d'alimentation est spécifiquement conçu pour la tablette. Il est aimanté, et le design général est plutôt bizarre et maladroit.

Les ports et les boutons sont quant à eux plutôt bien positionnés.

Vous avez (sur la droite) un port de charge, un port USB 2.0 et un port Micro HDMI pour les sorties vidéos

Affichage

Les spécifications d'affichage ne vont certes pas mettre les utilisateurs en émoi, mais le résultat final est étonnamment bon. Vous avez un écran 10,6 pouces LCD doté de la technologie ClearType de Microsoft, avec une résolution de 1366 x 768 pixels et un ratio 16/9èmes.

La densité de pixels qui en résulte atteint 148 ppp - ce n'est pas énorme, il faut bien l'avouer.

Pourtant, la luminosité et les contrastes sont tout à fait impressionnants. La clarté n'est pas mauvaise et les textes sont mêmes vraiment bien représentés, grâce à ClearType.

L'affichage n'atteint certes pas le niveau de la Nexus 10, mais il est bien meilleur que la moyenne.

Les angles de vision sont eux-aussi satisfaisants, tout comme l'utilisation en extérieur

Système d'exploitation et interface utilisateur

Si la qualité de construction est le point fort de la Surface RT, le système d'exploitation est sans aucun doute son point faible.

Le concept d'origine de Microsoft est plutôt logique: proposer Windows et y ajouter une l'interface "Modern" spécialement adaptée aux mobiles. Et cet aspect fonctionne relativement bien. Il n'y a en effet aucun mal à avoir des "live tiles" (tuiles) sur l'écran d'accueil.

Les problèmes apparaissent lorsque vous allez au-delà des simples actions de faire défiler ou appuyer sur une application. Les méthodes de contrôle et d'interaction de l'appareil ne sont pas le moins du monde intuitives, même après une utilisation prolongée. Il y a bien trop de gestes à faire, bien trop d'emplacements sur l'écran, et bien trop de sous-menus.

En gros, ce que vous cherchez se trouvera souvent dans un endroit maladroit et inattendu. L'expérience utilisateur est tout simplement frustrante.

Le mode "desktop" semble quant à lui tout à fait inutile. Vous l'utiliserez seulement lorsque Windows vous y forcera sans ménagement (certaines applications se lancent automatiquement dans ce mode). Il nous semble que cette poignée d'applications et de menus aurait d'ailleurs tout aussi bien fonctionné avec l'interface Modern.

Le desktop est aussi le seul endroit où vous verrez un indicateur de batterie avec un pourcentage, ce qui est particulièrement énervant.

Vous disposez d'un écran tactile sur l'écran, mais celui-ci n'est pas vraiment utile en mode par défaut: il est en effet trop large. Heureusement, vous avez la possibilité passer à un clavier partagé qui est bien plus pratique

Vous avez également un mode "écriture manuscrite" compatible avec un stylet, et vous pouvez tout simplement utiliser votre doigt si vous préférez. Cette fonctionnalité est très précise et nous l'avons trouvé très pratique

Outre les contrôles maladroits, un autre problème majeur avec Windows RT est le manque d'applications utiles dans le Windows Store.

Cela est moins problématique avec la version complète Windows 8, puisque vous pouvez toujours installer un logiciel de PC, mais avec Windows RT vous devrez vous contenter de ce Microsoft approuve via son réseau de distribution

Pour l'instant, Windows Store est à la traîne comparé à ses concurrents. De nombreuses recherches, faciles et évidentes sur d'autres boutiques, restent vaines sur Windows Store

Nous nous devons de mentionner la version d'Office pré_installée sur l'appareil. Il s'agit en fait de la version Home and Student, qui n'inclut pas Outlook et ne se synchronise donc pas très bien avec les emails ou avec les capacités intégrées de partage.

Mis à part cela, Office est quasiment complet et généralement bien installé. Le pack offre plusieurs applications très utiles et que vous ne trouverez pas chez les concurrents

Appareil Photo

Microsoft décrit l'appareil de la Surface comme "deux LifeCams 720p", donc essentiellement des webcams. Cela signifie que la tablette est conçue pour être utilisée avec Skype, plutôt que pour prendre des clichés de haute qualité.

Les résultats ne sont pas mauvais, si l'on considère que l'appareil photo ne dépasse pas 1 mégapixel. Bien entendu, on a vu mieux, mais même par temps maussade la gamme dynamique est plutôt bonne. Le niveau de saturation laisse en revanche à désirer.

Avec une lumière vive ou des conditions de contraste élevées, l'exposition pose souvent problème et les couleurs deviennent délavées. Rien d'étonnant au vu des configurations relativement basiques de l'appareil. Dans l'ensemble, il faut reconnaître que la Surface s'en sort plutôt bien dans ce domaine. L'appareil photo est tout à fait compétent pour être utilisé en webcam.

Il n'y a en revanche pas de flash, difficile donc de prendre des photos en basse lumière.

La capture vidéo fait 720p, et les résultats sont comparables aux photos.

Multimédia et stockage

Le stockage est assez bon par rapport aux normes du marché, puisque vous avez le choix entre les modèles 32 Go et 64 Go. La Surface et aussi équipée d'un port microSDXC qui vous permettra d'ajouter jusqu'à 64Go

de la tablette comme vous avez un choix de 32 Go ou 64 Go à bord, ainsi que la capacité microSDXC pour des cartes jusqu'à 64 Go.

C'est le genre de chose qui montre que la surface RT est une tablette avec un clavier, plutôt qu'un hybride plus polyvalent: le niveau de stockage est faible comparé à un laptop, mais suffit à l'utilisation d'une tablette.

Vous avez en plus l'intégration de SkyDrive (le service "cloud" de Microsoft), ce qui vous permettra d'obtenir 7 Go en plus gratuitement. Vous pouvez avoir plus d'espace encore, mais il faudra bien sûr payer

Les vidéos peuvent être visionnées à 1080p (résolution maximum), et d'une manière générale il s'agit d'une excellente plateforme pour regarder des films.

De la même manière, la musique est jouée via Xbox Music, qui peut être utilisé pour mettre en place votre collection et la synchroniser avec d'autres appareils. La qualité du son est acceptable avec écouteurs ou speakers. Pour un système digne de ce nom, certains voudront toutefois utiliser des speakers externes grâce à la prise jack 3,5 mm (ou USB)

Le nombre de jeux disponibles est selon nous loin d'être à la hauteur, même si la situation s'arrangera certainement avec le temps

La plupart de ce qui est actuellement disponible est vraiment "low tech" et ne tire pas vraiment partie des capacités du processeur.

Connexions et Internet

La Surface propose les options classiques de connectivité: Wi-Fi, Wi-Fi Direct et Bluetooth. En plus de ça, elle offre une sortie vidéo micro HDMI et un port USB pleine taille, ce qui signifie que vous pouvez brancher une souris ou d'autres extensions

La navigation est assurée par Internet Explorer 10, qui selon nous est tout à fait rapide et lisse, et préférable à d'autres navigateurs mobiles

Pour le moment, vous n'avez pas beaucoup d'alternatives de toute façon, heureusement donc que IE 10 fonctionne bien. La lecture des textes est parfaitement simple grâce à ClearType

Performance et batterie

Dans l'ensemble, la performance du processeur quad core 1,3GHz est acceptable. Il y a peu de bégaiements entre les écrans et tout fonctionne sans accros majeurs. La vitesse de chargement est elle aussi satisfaisante.

Tout cela n'est pas vraiment surprenant, Windows Phone étant très bien optimisé.

Ce qui est plus étrange, c'est la lenteur de chargement des applications. C'est un problème qui apparaissait déjà avec Windows Phone 7, mais la Surface RT est censée avoir beaucoup plus de puissance que les téléphones.

Nous avons aussi remarqué que parfois les applications, plutôt que de souffrir de problèmes de délais, cessaient tout simplement de fonctionner le temps que la tablette rattrape son retard. Problème particulièrement apparent avec Office

En temps normal nous attribuerions cela au fait d'avoir trop d'applications ouvertes en même temps, mais ce n'était pas le cas lors de notre test.

Le multitâche est très bien géré, et naviguer entre les applications ou partager l'écran en deux ne nous a posé aucun problème.

Cependant, pour des performances exigeantes comme par exemple les jeux, il y a trop peu de contenu disponible pour faire un test digne de ce nom

Speed Test Pro est actuellement la seule application "benchmark" disponible et il est difficile de comparer la tablette avec d'autres appareils.

La batterie est excellente, du moins si on la compare avec celle des tablettes concurrentes. Elle ne peut rivaliser avec celles des laptops en revanche. Microsoft parle de 10 heures d'utilisation, et nous sommes d'accord avec le fabricant. En utilisation normale, la tablette a duré toute la journée et toute la nuit.

Conclusion

Selon nous, la Surface RT de Microsoft est un échec.

Le problème ne réside pas tant dans son incapacité à réaliser les objectifs initiaux de Microsoft, mais dans la manière avec laquelle elle le fait.

La tablette a certes des points forts, mais pas dans les domaines qui comptent le plus malheureusement.

Un peu plus de travail sur cet appareil aurait vraiment fait la différence. Le concept est excellent, mais la réalisation n'est pas à la hauteur.

Dans l'ensemble, utiliser cette tablette pour des tâches classiques est non seulement difficile et désagréable, c'est carrément une corvée... Et vous finissez par détester l'appareil.

Microsoft s'est selon nous effondré dès la première haie. Le système de contrôle est raté, et par conséquent le reste n'importe plus.

Ce problème est inhérent à Windows RT, puisque Microsoft ne peut pas installer d'interface utilisateur tiers (contrairement à Windows Phone)

Peut-être qu'à l'avenir un développeur en proposera une sous la forme d'application. Ce qui ne serait de toutes façons pas une solution idéale.

Dernières Comparaisons

Derniers Tests

  • La Surface RT est la première incursion de Microsoft dans le monde des tablettes et du hardware info...
Microsoft souhaiterait que sa suite Office soit disponible sur iPad, et cela pourrait être le cas aux alentours de mi-2014. Selon une information de...
Microsoft vient de lever le voile sur sa dernière mise à jour, Windows 8.1, lors de la conférence Build à San Francisco. Le produit fini ne sera pas...

Dernières Actus